Jardins de pluie


Canaux, rigoles, noues …

Article précédent Après la toiture végétalisée où l’écoulement de l’eau est déjà bien ralenti, l’eau s’en va donc remplir les citernes ou bassins par quelques canalisations parfois ludiques. En sortant de ces bassins, réservoirs d’eau pour l’arrosage, l’eau entreprend un petit voyage à ciel ouvert qui nous permet de l’accompagner lors de sa traversée du jardin … Ces différents aménagements dépendent évidemment de la quantité d’eau récoltée sur la surface des toitures, du type de sol, de l’espace disponible (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

La collecte des eaux de pluie

article précédent Vu sur Internet, à Dresde. En zinc, en cuivre ou en plastique, les descentes d’eaux pluviales peuvent aussi être ludiques ! Les chaînes de pluie sont une alternative aux descentes d’eau pluviale. Leur but est en grande partie décoratif tout en transportant l’eau de la gouttière vers un réservoir de stockage ou vers une évacuation. Elles sont constituées soit d’une simple chaîne métallique, soit d’une série de récipients en métal troués dans le fond et reliés verticalement par une (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

Le stockage des eaux de pluie

Après les toitures végétalisées qui ont permis de ralentir l’écoulement des eaux de pluie, l’eau est ensuite dirigée vers les corniches et les descentes d’eaux pluviales. Deux solutions classiques : 1. L’eau de pluie récoltée est rejetée directement à l’égout, enrichie des eaux sales de la maison. Nous ne la ‘voyons’ pas couler, elle est ‘jetée’, elle disparaît et s’en va rejoindre la rivière. De gros projets de bassins d’épurations sont en cours chez nous ; les eaux de pluie rejoindront les rivières tandis que (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

Les toitures végétalisées

article précédent Il s’agit principalement ici de citer cette première étape de la récolte des eaux de pluie dans la chaîne de pluies d’orage et d’en montrer quelques différentes utilisations. Les toitures végétalisées sont non seulement esthétiques, mais elles ont aussi de nombreuses qualités : capacité à protéger le toit qu’elle couvre, purifier l’air, stocker le CO², isoler la maison du chaud et du froid, absorber les bruits, retenir les eaux de pluie et donc diminuer la vitesse d’écoulement des eaux de (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

4. La chaîne des pluies d’orage

article précédent Appelée « chaîne des pluies d’orage », cette démarche globale de biorétention considère tous les aspects du parcours de l’eau. L’idée de chaîne suggère la liaison ; un maillon de la chaîne est relié à un autre et plus il y a de maillons, plus la chaîne est forte et intéressante. En outre, une chaîne a un début et une fin et on peut réunir ses deux bouts pour faire un cercle ou une boucle. Ce concept se révèle alors une base idéale pour concevoir ou organiser un jardin ou un espace public. Il (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

3. La problématique de l’eau et la biorétention

article précédent En réalité, les cycles de l’eau s’effectuent à toutes les échelles, et chaque site, que ce soit un jardin individuel, une rue, une agglomération ou un pays tout entier, se caractérise par la façon dont l’eau y entre et en sort. Quand on compare la manière dont l’eau se comporte dans une zone « naturelle » et dans une zone construite, une ville ou le centre d’une agglomération, il est évident que les activités humaines changent le régime des circulations de l’eau de façon significative. (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

2. Les paysages durables et le climat

article précédent L’eau apporte la vie à nos jardins et paysages. Elle a de multiples facettes et on peut l’utiliser à différents niveaux, lui faire signifier plusieurs choses. Les idées et dispositifs présentés dans ce livre sont relativement simples à mettre en œuvre et la plupart contribuent à rendre plus durables nos aménagements paysagers, que ce soit le jardin familial, le parc ou, à grande échelle, l’environnement de l’espace commercial. Les jardins de pluie sont une source de plaisir visuel et (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

1. La gestion durable de l’eau de pluie

PRES EN BULLES AUX GUES JARDINS Tout a commencé par la lecture, il y a deux ans, d’un livre ’Les jardins et la pluie’ écrit par Nigel Dunnett et Andy Clayden, [Editions du Rouergue – 2007] Captivant, évident ! Comment introduire cette réflexion dans mon jardin, dans tous nos jardins ? Une première petite exposition présentée dans le cadre de la ’Journée de l’eau 2012’ pour le Contrat de rivière Meuse aval – comité du Hoyoux - connaît un certain succès. Cet exposé rejoignait la problématique des crues, (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !