La saga des pavés


5. Communiqué de presse

Visite du centre d’Amay Le 4 avril 2017 Un comité de quartier Dans le centre historique d’Amay, derrière la collégiale sainte Ode, s’est créé un nouveau comité de quartier, l’Asbl ‘LES AMIS DES PIERRES’. Son but est de protéger et de promouvoir le patrimoine matériel et immatériel du centre ancien d’Amay, d’améliorer la qualité de vie et la mobilité, d’intensifier les échanges et la solidarité, de favoriser la découverte et la mise en valeur du patrimoine paysager du quartier, d’initier une revalorisation (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

4. Visite du centre d’Amay

L’interpellation au CollègeLe samedi 28 mai 2016, nous invitons André, notre guide bruxellois, pour une visite-découverte du centre d’Amay. André nous donne ses commentaires d’urbaniste. Rendez-vous sur le parvis de la collégiale, visite de celle-ci. Jean-Louis nous guide dans l’église occupée par les techniciens de la RTBF pour la messe télévisée du dimanche… les maisons canoniales, le cône de déjection du Roua, l’ancienne église sainte Catherine, … Ruelle saint Pompée : éclairage inapproprié. (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

3. L’interpellation au Collège

Suite de notre visite à Bruxelles (3) ... ... ARGUMENTAIRE ... ___________________ Pierre ou béton ? A chacun son opinion ! Extrait du journal « Vers l’Avenir » du 28 avril 2016. Suite ...

Pour lire la suite, cliquez ici !

1. Les riverains sont avertis de travaux dans leurs rues.

Novembre 2015, les services communaux amaytois avertissent les riverains des rue Roua et Vigneux que des travaux vont commencer dans leurs rues. Ils s’agit de remplacer les anciens pavés de pierre naturelle par des klinkers. Quelques Amaytois s’en émeuvent : "On touche au patrimoine d’Amay, ces pavés qui ont connu tant de misère, d’anecdotes, de vie !" Il est vrai que la rue est en mauvais état, les pavés n’ont plus été entretenus depuis longtemps. Des automobilistes pressés l’empruntent comme (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

Des photos du Roua

Novembre 2016

Pour lire la suite, cliquez ici !