Patrimoine bâti


Les maisons canoniales

A l’origine, la place d’Amay se trouvait à l’actuelle place des Cloîtres, en raison des inondations dues à la proximité de la Meuse. Quand le chapitre est fondé, ce sont des chanoines réguliers. Ils ont alors dortoir et réfectoire communs. Lorsqu’ils deviennent séculiers, ils ont droit à avoir chacun leur maison. Il y avait à cette époque 9 chanoines, donc 9 maisons. Pour la collégiale, l’entrée des chanoines s’effectuait jusqu’en 1772, date des transformations, par le nord. Depuis 1772, elle se fait de (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !