La vigne


Les vide-bouteilles

Les vide-bouteilles étaient des belvédères construits dans le vignoble. Ils abritaient les outils des vignerons comme les dégustations entre amis... Dans son étude A propos des bouteilles armoriées liégeoises, Armand Baar évoque ces après-midi arrosées et leurs conséquences ... « Ce pavillon servait à l’étage inférieur de remise à tous les instruments de culture et de vendanges ainsi que de cave. A hauteur du plancher de l’étage, une grande terrasse permettait de se réunir plutôt nombreux pour faire de (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

Histoire de miracle à Huy !

Mais Bacchus veillait ! Il ne serait pas dit que le briolet, cher au cœur de tous les œnophiles mosans, disparaîtrait à jamais de la mémoire des palais ... Dès 1963, Charles Legot, un Hutois amoureux des traditions du cru, replante une vigne sur l’ancien Clos Bois-Marie. Il est bientôt suivi par Constant Séba puis par Camille Delvaux qui, avec quelques amis, fonde la Confrérie du Vin du perron. L’élan est donné ... Le vignoble mosan est sauvé. Actuellement, il compte déjà plus de cinq mille pieds de (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

Histoire de la vigne : suite !

(Suite) Les textes et les documents d’archives qui évoquent alors le vin illustrent bien son importance dans notre vallée mosane. Les optimistes amoureux de leur terroir mettront en évidence l’omniprésence des vignes et célébreront les coteaux qui, au cœur même de la capitale liégeoise, vont jusqu’à s’étaler à l’arrière du palais des princes-évêques ; ou encore la primauté du vignoble hutois dans l’économie de la ville, au point qu’un témoin du XVIIè siècle évoque ainsi le rapport entre production viticole et (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !

Histoire de nos vignobles.

Histoire d’appellations Aujourd’hui, les simples mots vignoble ou vigneron ont un irrésistible goût de vacances et d’escapades méridionales... Et pourtant ! Comment ne pas être intrigué en retrouvant ces vocables enchanteurs dans certains noms de lieu de notre vallée mosane ; rue des Vignerons, des Mauvaises Vignes, Sous les Vignes, Thier des Vignes, impasse de la Vignette, Petit Bourgogne ... ? Et il n’est pas nécessaire d’être un toponymiste chevronné pour découvrir l’origine du nom de l’ancienne (...)

Pour lire la suite, cliquez ici !